Moisissure / Qualité de l’air

Moisissure /Qualité de l'air

Selon SANTE CANADA, les Canadiens passent près de 90 % de leur temps à l’intérieur, que ce soit à la maison, au travail ou encore dans leurs milieux de loisirs. En revanche, la majorité des gens ne sont pas conscients des effets d’une mauvaise qualité de l’air intérieur sur la santé.

Que ce soit à la maison, à l’école ou au travail, des contaminants comme la moisissure, le radon, le monoxyde de carbone et le formaldéhyde peuvent facilement contaminer ces milieux de vie, à moins de prendre des mesures pour les freiner.

La pureté de l’air, particulièrement celle de l’air intérieur, est un facteur essentiel à la santé. Nous avons tous la capacité de contrôler la qualité de notre air intérieur.

TEST DE MOISISSURE

Nous proposons tous les types d’analyses de moisissure (Air et Surface) selon votre cas :

  • Trappe à spore (Cassettes)
  • Échantillon de surface
  • Poussière fongique
  • Air direct fongique
  • Air direct bactérie
  • Éponge fongique

Lorsque les conditions propices à la croissance fongique sont présentes en milieu intérieur et qu’elles ne sont pas contrôlées, les moisissures peuvent proliférer, coloniser divers substrats et se retrouver éventuellement dans l’air ambiant. Les effets des moisissures sur la santé des occupants sont fonction du mode et de l’importance de l’exposition, de la nature de l’agent en cause et de la susceptibilité des individus exposés (état de santé, âge, etc.).

© Institut national de santé publique du Québec (2002).

QUALITE DE L'AIR

Groupe SolAirEau propose un service professionnel d’analyse de l’air intérieur dans vos bâtiments (résidentiels, commerciaux, industriels, institutionnels, chantiers de construction, etc.) afin de déterminer la nature des polluants présents dans votre environnement (moisissure, champignons, bactéries, poussières, amiante, etc.)

  • Les polluants biologiques sont des organismes vivants tels que la moisissure, les bactéries et les acariens de la poussière.
  • Les polluants chimiques sont des gaz ou des particules provenant d’appareils de combustion, de la fumée de tabac, de produits domestiques et de soins personnels, et de divers matériaux de construction.

Le manque de ventilation, particulièrement dans les bâtiments étanches à l’air, est un facteur qui affecte grandement la qualité de l’air intérieur.

POPULATIONS A RISQUE: Certains individus ou groupes d’individus sont, de par leur condition, plus susceptibles de développer des problèmes de santé lorsqu’ils sont exposés à des contaminants fongiques. Les populations les plus souvent mentionnées sont les individus atopiques, les personnes souffrant de certaines maladies (ex. fibrose kystique), les individus souffrant de problèmes respiratoires, telles que l’asthme et les maladies pulmonaires obstructives chroniques, les nourrissons et les jeunes enfants, les personnes âgées ainsi que celles immunodéprimées, notamment en milieu hospitalier. Comme elles passent généralement plus de temps à l’intérieur, les personnes vulnérables sont en même temps les plus exposées. © Institut national de santé publique du Québec (2002).

SANTE CANADA: 2014, ISBN: 978-1-100-24076-3H14, No. cat.: H144-19/2014F-PDF

Santé Canada considère la croissance de moisissure à l’intérieur comme un risque important pour la santé. Le terme moisissure est communément employé pour désigner des champignons pouvant croître sur les matériaux de construction des demeures et d’autres bâtiments. Les conditions humides et la croissance de moisissure dans les demeures augmentent le risque de symptômes allergiques respiratoires et aggravent l’asthme des personnes sensibles à la moisissure. Les personnes vivant dans des demeures où la moisissure et l’humidité excessive sont présentes sont plus susceptibles de développer les symptômes suivants :

  • Irritation des yeux, du nez et de la gorge
  • Toux et une accumulation de flegme
  • Respiration sifflante et un essoufflement
  • Aggravation des symptômes de l’asthme

IDENTIFICATION DE LA MOISISSURE:

La croissance de moisissure n’est pas toujours visible. Comme la moisissure peut se développer derrière les murs ou encore au-dessus des carreaux de plafond, il est important de vérifier les endroits humides, particulièrement ceux ayant subi des dégâts d’eau. Commencez par faire une inspection visuelle de votre demeure. Cherchez des traces de moisissure ou d’humidité excessive, comme des taches ou une décoloration observée sur les planchers, les murs, les rebords de fenêtre ou de plafond, les tissus et les moquettes. Cherchez à déceler des signes évidents de fuites, de condensation ou d’inondation, ou une odeur de moisi. Il est important d’agir rapidement, la moisissure se développant en l’espace de 48 heures. Toute moisissure visible doit être éliminée.

©2018 SolairEau All rights reserved - Politique de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?